Défauts de Quackle en fin de partie que nous avons pris soin de ne pas reproduire

Nous exposons maintenant quelques défauts de Quackle en fin de partie. Notre exposé se base sur la version 1.0.4 de Quackle. Notre but n’est aucunement de diminuer Quackle ou le travail accompli par ses créateurs ; nous voulons plutôt exposer ce que nous pensions être améliorable et qui nous a motivés à travailler sur un solveur de fins de partie de notre cru.

Nous verrons que Quackle donne des réponses minimales très rapidement en fin de partie et que, bien que ses réponses soient correctes la majorité du temps, son manque d’exhaustivité mène à des situations indésirables qui ne peuvent pas être résolues par l’utilisateur, telles que :

Note: Nous avons tenté de joindre les développeurs de Quackle. M. Liberty nous a répondu et a corrigé le bogue où certains coups ne sont pas générés. Ce bogue devrait donc être réglé dans les versions de Quackle ultérieures à la 1.0.4.

Attention !
Quackle étant un logiciel conçu principalement pour les joueurs anglophones, l'alphanumérique y est inversé par rapport à celui utilisé conventionnellement par les joueurs francophones. Ainsi, les rangées y sont numérotées par des nombres et les colonnes par des lettres.
De plus, certains exemples que nous donnons dans ce qui suit figurent dans la page parties Spéciales ou dans la page d'analyse des fins de partie de Nigel Richards. Il y a donc des spoilers !

Certains coups ne sont pas générés

Voici un exemple, en français et avec le dictionnaire ODS8, où Quackle échoue à générer tous les coups.

Vous avez 200 points de retard et c'est à vous de jouer.
Votre tirage : ?AAMMQS
Tirage de votre adversaire : EEFFV

Grille de jeu

Voici le résultat donné par la fonctionnalité Generate all choices depuis le menu Move de Quackle :

Resultats Quackle

On voit que Quackle génère un, et un seul, coup à 0 point : 9I oc.

Ceci est incorrect, puisqu’il y a plusieurs autres coups valant 0 point, par exemple 9I om qui se trouve à être le meilleur coup dans la position (l’idée étant d’enchaîner avec 8J MAQAMS au coup suivant).

L’analyse exacte de cette fin de partie est disponible ici.
Voici aussi la partie en format gcg pour que vous puissiez reproduire le tout dans Quackle.

« Passer » n’est pas considéré sauf s’il s’agit du seul coup jouable (excluant mots faux, comme toujours)

Il s’agit d’un cas particulier du défaut précédent, puisque passer n’est même pas généré.

Voici un exemple entre Nigel Richards et Harshan Lamabadusuriya, en anglais et avec le dictionnaire CSW15, où passer n’est pas évalué.

Harshan a 67 points d'avance et c'est à lui de jouer.
Tirage de Harshan : FV
Tirage de Nigel : AADIZ

Grille de jeu

Voici les propositions de la Championship Player de Quackle :

Resultats Quackle

On constate que passer n’est pas évalué, bien qu’il se trouve que c'est le seul coup gagnant dans cette situation (l’idée étant de conserver un F pour contrer la combine PI D12 - AD 14DZA F14).

L’analyse correcte de ce coup est disponible ici.
Voici aussi la partie en format gcg pour que vous puissiez reproduire le tout dans Quackle.

Plusieurs coups ne sont pas analysés

Même en fin de partie, Quackle utilise des heuristiques pour écarter des coups qui n’ont pas l’air prometteurs à première vue. L’avantage de procéder de la sorte est que les réponses sont données très rapidement. Par contre, le désavantage majeur est que les réponses ne sont qu’approximatives.

Voici un exemple, en français et avec le dictionnaire ODS8, où Quackle écarte simplement 11 coups gagnants.

Vous avez 42 points de retard et c'est à vous de jouer.
Votre tirage : ?AAHITT
Tirage de votre adversaire : PR

Grille de jeu

Voici les propositions de la Championship Player de Quackle :

Resultats Quackle

On constate qu’elle ne trouve qu’un coup gagnant qui, en réalité, est perdant (l’adversaire n’a qu’à poser son P en 10G suite à 15K HUA).

Les coups gagnants dans cette position font tous partie d’une combine en O12. Ils scorent tous moins de 5 points et dix d’entre eux utilisent le joker. Une recherche à trois niveaux de profondeur (je joue, tu joues, je joue) suffirait à s’assurer que chacun de ces coups est gagnant, puisque l’adversaire ne peut pas bloquer la combine. Les 11 coups gagnants sont :

L'analyse correcte de ce coup est disponible ici.
Voici aussi la partie en format gcg pour que vous puissiez reproduire le tout dans Quackle.

Les fins de partie où les deux joueurs restent pris avec des lettres implaçables sont calculées incorrectement

Considérez l’exemple suivant, en français et avec le dictionnaire ODS8.

Vous avez 132 points de retard et c'est à vous de jouer.
Votre tirage : OR
Tirage de votre adversaire : N

Grille de jeu

Dans cet exemple, votre adversaire est pris avec son N et le seul mot valide que vous pouvez jouer est H12 ROT pour 7 points, après quoi vous serez vous-même pris avec votre R.

Voici les propositions de la Championship Player de Quackle :

Resultats Quackle

On constate que la valeur différentielle de H12 ROT est évaluée à 10 points. C’est incorrect, car suite à H12 ROT, et en supposant que les deux joueurs jouent de façon optimale, les deux joueurs ne scoreront aucun point six coups d’affilée (six passages ou mots faux contestés) et ils devront chacun soustraire la valeur de leur reliquat de leur cumul. Puisque le N et le R valent tous deux un point en français, cela implique que la valeur différentielle de H12 ROT est de 7 points et non 10 points.

Téléchargez la partie en format gcg pour que vous puissiez reproduire le tout dans Quackle.

L’utilisateur ne peut pas paramétrer la recherche

Considérez l’exemple suivant, en français et avec le dictionnaire ODS8.

Vous avez 67 points de retard et c'est à vous de jouer.
Votre tirage : ??EILOS
Tirage de votre adversaire : BEW

Grille de jeu

Voici les suggestions de la Championship Player de Quackle. Il est à noter qu’elle cherche environ cinq secondes avant de présenter ces (mauvais) résultats :

Resultats Quackle

Cette fin de partie est difficile à résoudre, car :

Toutefois, on s’attendrait à pouvoir paramétrer la recherche (profondeur et largeur de l’arbre de recherche) de façon à ce qu’elle dure plus de cinq secondes (temps au cours duquel Quackle n’a forcément pas considéré toutes les éventualités) ; malheureusement, cela n’est pas possible dans Quackle. Cela contraste avec les engins d’échecs qui cherchent jusqu’à ce que toutes les éventualités aient été considérées et qui mettent régulièrement à jour les évaluations présentées à l’utilisateur.

Dans cet exemple, un seul coup parmi les 5815 est gagnant : K1 fOL, avec l’idée d’enchaîner avec 4G CREEk et 5G RECUEIL formant FOLKLO en K1.

Parfois, générer tous les coups et simuler dans Quackle peut faire ressortir de bons coups que la Championship Player n'envisage pas. Mais, les simulations ne sont d'aucune aide dans cette situation-ci et même en posant K1 fOL la Championship Player pense encore que vous êtes perdant.

L’analyse de cette fin de partie est disponible ici.
Voici aussi la partie en format gcg pour que vous puissiez reproduire le tout dans Quackle.

Les enchaînements menant aux évaluations différentielles des coups ne sont pas donnés

Bien que pour arriver à une évaluation différentielle d’un coup Quackle doit considérer des enchaînements de coups, ces enchaînements ne sont pas donnés à l’utilisateur. Quackle dit seulement qu’un coup vaut X points, forçant parfois l’utilisateur à exécuter des analyses successives pour comprendre ce qui se passe.

La Championship Player de Quackle ne donne qu’un TOP 15 des meilleurs coups selon elle

La Championship Player de Quackle ne donne que les 15 coups qu’elle pense être les meilleurs. Il n’est pas possible de la forcer à analyser un coup sans exécuter une analyse complète de la partie et, en général, il n’est pas possible de connaître le classement exact d’un coup selon elle.

Il n’est pas possible de simplement placer les lettres sur la grille pour lancer une analyse de fin de partie

En effet, les coups menant à la position de fin de partie doivent tous être encodés un à un, ce qui est laborieux lorsqu’on ne s’intéresse qu’à la fin de partie. Il n’est pas possible de simplement placer les lettres sur la grille, donner l’écart avec l’adversaire et lancer l’analyse.

Retour à la page d'accueil



Ortograf Inc. Ce site utilise des cookies informatiques, cliquez pour en savoir plus. Politique vie privée.
© Ortograf Inc. Mise à jour le 25 février 2021. Informations & Contacts.